Les Origines du Savon
0

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas que l’homme moderne qui se lave ! En effet à travers les âges, on retrouve quelques traces du tout début de la « découverte » du savon.

Malheureusement ce genre de découverte est mal documentée. Parfois d’un côté du continent on utilisait du savon sans le savoir, alors que de l’autre on le découvrait à son tour.

Y avait-il du savon à la préhistoire?

Nous ne savons pas exactement quand le savon a été découvert pour la première fois, mais des personnes à l’imagination réfléchie comme Roger Leblanc nous illustre à travers cet extrait comment l’homme préhistorique aurait pu découvrir le savon dans notre région :

Extrait du livre de Roger Leblanc « Le Savon de la Préhistoire au XXIème siècle ».

Nous sommes aux Eyzies, il y a environ 10000 ans. De nos jours, c’est une ville très touristique située au coeur du Périgord noir. C’est une belle région située au sud-ouest de la France. La campagne est jolie et verte. Il y a de nombreux châteaux féodaux, des cités médiévales, des monuments anciens, des cavernes souterraines avec leurs stalactites et leur stalagmites. De nombreux étrangers, particulièrement des Anglais, y passent leurs vacances à rénover la vieille ferme en ruine dont ils ont fait l’acquisition.
Et la cuisine!… Ah! La cuisine périgourdine est si merveilleuse!…
[…]
Donc, il y a dix mille ans, au bord d’une de ces grottes, une famille est assise autour d’un feu. La journée a été bonne. Les chasseurs ont tué un jeune cerf. Une cuisse a été embrochée sur un barbecue. Elle a l’air appétissante. Une femme tourne la broche et des gouttes de graisse tombent sur le foyer. Les flammes éclairent la face de chacun des spectateurs qui observent la scène avec convoitise.
Après le repas, la famille a rejoint le fond de la grotte. Tout le monde est endormi et les chasseurs ronflent bruyamment.
Petit-à-petit, le feu s’éteind. Les braises sont encore rouges, mais peu à peu, elles deviennent grises.
Soudain, au milieu de la nuit, la pluie arrive. C’est une petite pluie très gentille, des gouttes très fines arrosent les cendres. Une petite cascade descend le long de la paroi de la falaise et rejoint la rivière.
L’aube est arrivé. La famille s’éveille. Les femmes et les enfants vont à la rivière. MIRACLE!… La surface de l’eau est couverte de mousse. Les enfants jouent et font des bulles. Les femmes étalent la mousse sur leur peau et la trouvent très agréable.
Alcali (potasse contenue dans la cendre) + eau + graisses = du savon !

C’est ainsi que l’on pourrait imaginer que le savon est né il y a dix mille ans par accident ! Ceci n’est qu’un conte bien évidemment mais c’est une des possibilités par laquelle, l’humanité a découvert le savon. Il nous aide ainsi à bien comprendre le processus de saponification.

Les première traces écrites..

Quand l’homme a commencé à s’essayer à cet art, ce fut surtout à des fins médicinales comme l’indiquent les plus anciennes traces écrites qui datent de plusieurs siècles avant J-C.:

Ces sortes de pâte de savon étaient enrichis de certaines plantes dont ils connaissaient déjà tous les secrets: pins, racine de myrte, houblon, safran, aloès, feuilles de ricin, lotus bleu, extrait de lys, suc du pavot somnifère, huile de baumier, résine, encens, jusquiame, chanvre…

« Les gau… gau… gau Les gaulois! »

Les gaulois fabriquaient du savon à base de cendres de hêtre et du suif de chèvre. A l’époque, ils utilisaient ce savon (appelé « sapo ») afin d’éclaircir et de colorer leurs cheveux.

Dans la Rome Antique on utilisait la pâte savonneuse venue de Gaule comme remède pour les maladies de peau (malgré une tradition du bain très développée). Ce n’est qu’au IIème siècle après J.C. qu’ils commencèrent à utiliser le savon pour se laver.

Les égyptiens…

Les égyptiens de l’antiquité se frottaient avec du natron, bicarbonate de soude, que l’on pouvait trouver à l’état naturel dans les lacs salés après son évaporation, et une pâte à base de cendres d’argile. Ils dosaient ces ingrédients, afin d’obtenir un mélange plus ou moins concentré en fonction du type d’utilisation.

On commence déjà à distinguer deux types de savons

-Le savon dur, fabriqué à partir des cendres de plantes marines

-Le savon mou, fabriqué à partir des cendres de plantes terrestres

En 2500 ans le savon a rapidement pris sa place comme produit de soin corporel: d’un côté pour son effet médicinal et de l’autre comme agent nettoyant.

Le savon deviendra alors vite un produit de commerce, convoité sur tous les continents…

Retrouvez la suite du « savon à travers les temps » dans mes articles à venir.

Si vous souhaitez être informé de mes nouvelles publications inscrivez-vous à la newsletter (en bas de page) ou suivez moi sur ma page facebook . 

Laissez un commentaire !

Votre adresse mail ne sera pas publié.

^